Présentation du nouveau Président d’AFC

Je viens d’être désigné Président d’Alliance Française Canine. Je fais partie des membres fondateurs et j’étais jusqu’à présent vice-président.

Je tiens à remercier M.Thierry Bedossa d’avoir pris la présidence à la naissance de la fédération.

Thierry, avait accepté cette présidence pour nous permettre de démarrer, mais comme il est toujours fort occupé et qu’il ne pouvait pas suivre les dossiers, nous lui avons demandé de laisser sa place. Tous les membres du comité le remercient d’avoir tenue cette première présidence

Le comité m’a confié la responsabilité de notre fédération et je les remercie. J’espère que les adhérents approuvent ce choix.

Comme un commandant de navire, le capitaine est logiquement secondé par un équipage. Chacun a un poste bien défini et nous savons travailler ensemble.  Ceci, fait que chacun peut assurer en cas d’absence de l’un de nous. Nous avons avec le Comité, défini différents axes pour tenir le cap et ce par tous les temps.

Axe n°1 La communication au sein de notre fédération, mais aussi à l’extérieur par d’une action internationale, auprès d’ACW,

Axe n°2 Notre critère prioritaire et fondamental d’un l’élevage axé sur la santé de nos races,

Axe n°3 la convivialité et relations avec nos éleveurs et clubs de races.

Ces trois axes seront développés au fur et à mesure !

J’ai vu de l’intérieur le vide de notre système cynophile qui empêche les éleveurs de choisir leur fédération J’ai accepté cette présidence, en souhaitant faire mieux connaitre AFC et apporter des idées alternatives. Le système actuel d’un monopole datant d’un siècle, tenue par la SCC avec des statuts datant de 1958, ne permet pas à AFC de fonctionner au maximum. Ainsi, nous ne pouvons pas rendre tous les services que nous voudrions à tous ceux, qui choisissent ou désirent choisir d’autres alternatives cynophiles.

En effet, ce monopole au motif d’intérêts acquis, ne défend pas l’intérêt général des races canines mais son propre intérêt. J’ai pu mesurer ces dernières années ce qu’il en coûte de refuser les règles de clans d’un système qui est devenu le principal obstacle à la transformation de la cynophilie. Je sais ce que c’est. Je sais aussi que je continuerai à l’éprouver, cela ne fait que renforcer ma détermination. Parce que ce système, je le refuse. Si nous voulons avancer, faire réussir et construire une cynophilie nouvelle, il nous faut agir.

La solution, est en nous. Elle se fera grâce à des idées différentes, grâce à une évolution démocratique profonde. Elle prendra du temps mais elle ne dépend que de notre unité, de notre courage, de notre volonté commune. C’est cette évolution démocratique à laquelle je crois. Celle par laquelle, nous conduirons ensemble notre propre bouleversement. C’est cette évolution démocratique que nous avons préparée durant ces trois dernières années avec AFC et nous allons continuer ensemble, si vous le voulez bien.

Mon parcours cynophile, a débuté en manifestation canine avec des Lévriers Afghans et Salukis, en 1975. Les premières naissances ont commencé en 1977 sous l’affixe «  de Kamouskaia », avec un ami.

Au total, 88 chiots sont nés durant les 16 ans d’élevage (36 champions). A partir de 1999, je présente des West Highland White Terrier avec mon épouse, en 2001, je démarre l’élevage, sous l’affixe de Véronique « Westibery’s ». Sur 8 portées nées chez nous nous obtenons 12 champions. Je me suis impliqué dans le monde cynophile « classique » club de race, secrétaire et commissaire d’expositions, membre du comité de canine régionale puis dans la cynophilie moderne : trésorier de club, commissaire et responsable de l’organisation de manifestations diverses (travail et évaluation morphologique) , vice-président d’AFC et élu président depuis le 16 aout 2019, juge international. J’ai été reconnu comme juge spécialiste de Lévriers et Terriers et maintenant juge all round.

44 ans de vie cynophile et toujours passionné!

Dominique Desramé